LA CRISE DES SURDOSES D’OPIOÏDES

Plusieurs personnes consomment des opioïdes pour traiter la douleur. Les opioïdes d’ordonnance qui font couramment l’objet d’abus sont la méthadone, l’oxycodone, l’hydrocodone et le fentanyl.

Le Canada est confronté à une crise des opioïdes qui prend de l’ampleur.

  • La consommation d’opioïdes et les surdoses qui en résultent ont été influencées par l’émergence de nouveaux opioïdes illicites de plus en plus puissants.
  • Le fentanyl d’ordonnance est un analgésique concentré extrêmement puissant qui est environ 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.
  • Le fentanyl de contrebande (ou fentanyl de rue), une version illicite du médicament qui est produite en Chine, est encore plus puissant que le fentanyl; cette version illicite est de plus en plus répandue dans les rues des villes canadiennes. Sous forme de poudre, le fentanyl de contrebande peut être mélangé à l’héroïne, à la cocaïne ou à d’autres drogues illicites.
  • Le carfentanil, une substance 100 fois plus puissante que le fentanyl (ou 10 000 fois plus puissante que la morphine) gagne rapidement en popularité au pays.
  • Ce médicament vétérinaire n’avait jamais été destiné à être utilisé chez les humains; quelques grains suffisent à tuer quelqu’un.

LES PERSONNES QUI SONT PLUS SUSCEPTIBLES DE FAIRE UNE SURDOSE D’OPIOÏDES*

Les personnes qui :

  • consomment des opioïdes d’ordonnance, en particulier celles qui prennent des doses élevées
  • prennent des opioïdes en concomitance avec d’autres substances sédatives
  • consomment des opioïdes et qui ont des problèmes de santé comme le VIH, une maladie hépatique ou pulmonaire, ou encore qui souffrent d’une dépression
  • s’injectent des opioïdes

Les personnes :

  • dont les membres du foyer sont en possession d’opioïdes
  • qui souffrent d’une dépendance aux opioïdes, en particulier après une réduction de la tolérance (après une désintoxication, une remise en liberté, l’arrêt d’un traitement)
  • qui ont des antécédents soupçonnés ou confirmés d’abus de substance, une dépendance ou encore qui font un usage non médical d’opioïdes (d’ordonnance ou illicites)

Étant donné que la plupart des cas de surdose sont observés par un ami ou un membre de la famille, il est possible que cet ami ou ce membre de la famille soit en mesure d’inverser les effets d’une surdose d’opioïdes en attendant l’arrivée de l’assistance médicale s’il a accès à la naloxone.

*Adapté de l’Organisation mondiale de la Santé, 2013.

LES OPIOÏDES APPARTIENNENT À UNE CLASSE DE MÉDICAMENTS TRÈS PUISSANTS QUI COMPREND :

Des médicaments analgésiques d’ordonnance

  • Hydrocodone (p. ex. HycodanMD, TussionexMD)
  • Oxycodone (p. ex. PercocetMD, OxyNEOMD, TarginMD)
  • Codeine (p. ex. Codeine ContinMD, TylenolMD avec codéine no 3)
  • Morphine (p. ex. M-EslonMD, MS ContinMD, KadianMD)
  • Hydromorphone (p. ex. DilaudidMD)
  • Fentanyl (p. ex. DuragesicMD MAT, FentoraMD)
  • Methadone (p. ex. MethadoseMD)

Drogues illicites

  • Héroïne
  • Fentanyl fabriqué ou vendu par des tiers non autorisés

Indications et usage clinique

Le vaporisateur nasal NARCANMC est un antagoniste des opioïdes pur indiqué dans le cadre d’une utilisation d’urgence visant à inverser les effets d’une surdose d’opioïdes connue ou soupçonnée qui se manifeste par une dépression des voies respiratoires et/ou du système nerveux central.

Le vaporisateur nasal NARCANMC peut être administré par toute personne sur place (non-professionnel de la santé) avant l’arrivée de l’assistance médicale d’urgence, mais il ne remplace pas des soins médicaux professionnels. Il faut demander de l’assistance médicale d’urgence (en composant le 9-1-1) dès qu’une surdose d’opioïdes est soupçonnée, avant l’administration de naloxone.

Contre-indications

  • Contre-indiqué en présence d’hypersensibilité au médicament ou à tout autre ingrédient de la préparation ou composante du contenant.

Mises en garde et précautions les plus importantes

  • Il faut demander de l’assistance médicale d’urgence (en composant le 9-1-1) dès qu’une surdose d’opioïdes est soupçonnée, soit avant le recours à la naloxone.
  • Les personnes présentant une réponse satisfaisante à la dose initiale de naloxone doivent faire l’objet d’une surveillance continue.
  • Les aidants qui administrent la naloxone doivent être prêts à intervenir en cas de réactions indésirables possibles telles que des réactions agressives, des convulsions et des vomissements, ou à offrir de l’assistance aux patients qui en subissent. Une attention particulière est justifiée lorsque la naloxone est administrée à un nouveau-né ou à une femme enceinte.

Autres mises en garde et précautions pertinentes

  • Chez les personnes dépendantes aux opioïdes, la naloxone peut précipiter un syndrome de sevrage aigu.
  • Toxicité liée à l’effet rebond des opioïdes, y compris la dépression respiratoire, après l’inversion temporaire de la surdose d’opioïdes.
  • Inefficace dans le traitement de la dépression respiratoire induite par médicaments non opioïdes.
  • Rares cas d’arrêt cardiaque, de tachycardie et de fibrillation ventriculaire.
  • Considération postopératoire : plusieurs cas d’hypotension, d’hypertension, de tachycardie et de fibrillation ventriculaires, de dyspnée, d’œdème pulmonaire et de rares cas d’arrêt cardiaque ont été signalés. La mort, le coma et l’encéphalopathie ont été rapportés comme des séquelles de ces événements.
  • Rares cas de convulsions ou de crises d’épilepsie.
  • Irritabilité et comportement agressif.
  • Réactions gastro-intestinales comme la diarrhée, les nausées, les vomissements et les crampes abdominales.
  • L’emploi de ce traitement chez les femmes qui allaitent n’a pas été établi.

Pour de plus amples renseignements :

Veuillez consulter la monographie du produit au http://narcannasalspray.ca/pdf/fr-CA/product_monograph.pdf pour obtenir des renseignements importants sur les contre-indications, les effets indésirables, les interactions médicamenteuses, la sélection des patients et la posologie qui n’ont pas été abordés dans le présent document.

Vous pouvez également obtenir la monographie de produit en appelant au 1-844-898-0657.

Veuillez consulter tous les Renseignements sur le produit, y compris les Renseignements destinés aux patients, sur le vaporisateur nasal NARCANMC.

Logo Adapt Pharma

Références

1. Organisation mondiale de la Santé. « Prise en charge de l’abus de substances psychoactives : Informations sur l’overdose d’opioïdes ». Novembre 2014. http://www.who.int/substance_abuse/information-sheet/fr/, consulté le 1er mars 2017.

2. Ontario College of Pharmacists. « Dispensing or Selling Naloxone: Guidance for pharmacy professionals when dispensing or selling naloxone as a Schedule II drug ». 9 février 2017. http://www.ocpinfo.com/library/practice-related/download/Naloxone.pdf, consulté le 1er mars 2017.

3. Gouvernement de l’Ontario. Sachez reconnaître et contrer temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes, https://www.ontario.ca/fr/page/obtenez-une-trousse-de-naloxone-gratuite, consulté le 17 octobre 2018.

4. Santé et Services sociaux Québec. Le Gouvernement du Québec confirme la gratuité de la naloxone dès le 10 novembre. http://www.msss.gouv.qc.ca/ministere/salle-de-presse/communique-1429/, consulté le 17 octobre 2018.

5. Monographie du vaporisateur nasal NARCANMC. Adapt Pharma Operations Limited, 24 mars 2017.

6. Howlett, K et coll. « How Canada got addicted to fentanyl ». Globe and Mail, 5 janvier 2017. http://www.theglobeandmail.com/news/investigations/a-killer-high-how-canada-got-addicted-tofentanyl/article29570025/, consulté le 10 janvier 2017.

7. National Institutes of Health, PubChem Open Chemistry Database, Carfentanil, en ligne : https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/carfentanil#section=Top, consulté le 20 janvier 2017.

8. Harm Reduction Coalition. « Overdose FAQs ». http://harmreduction.org/issues/overdose-prevention/overview/overdose-faqs/, consulté le 11 janvier 2017.

9. Gouvernement du Canada « Opioïdes ». https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/toxicomanie/abus-medicaments-ordonnance/opioides.html, consulté le 9 janvier 2017.

10. Gouvernement du Canada « Opioïdes ». En ligne : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/dependance-aux-drogues/consommation-problematique-medicaments-ordonnance/opioides.html, consulté le 25 janvier 2017.

Distribué par Adapt Pharma Canada Ltd. Mississauga (Ontario) L5N 6A6 CANADA

© 2019 ADAPT Pharma Canada Ltd. NARCANMC est une marque déposée et utilisée sous licence par ADAPT Pharma Operations Limited.

*Toutes les autres marques de commerce sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.
ADAPT Pharma Canada Ltd. et ADAPT Pharma Operations Limited sont des filiales en propriété exclusive de Emergent BioSolutions Inc.

Vous etes sur le point de quitter Narcannasalspray.ca.

Cliquez sur Continuer pour consulter le site Narcan.com ou sur Précédent pour retourner au site narcannasalspray.ca

Retour Continuer

Vous etes sur le point de quitter Narcannasalspray.ca.

Ce service vous est offert par ADAPT Pharma Canada ltée. ADAPT Pharma n’assume aucune responsabilité quant au contenu affiché sur des sites tiers et ne garantit ni l’intégrité ni la justesse de l’information accessible sur d’autres sites.




Retour Continuer

Vous etes sur le point de quitter Narcannasalspray.ca.

Cliquez sur Continuer pour accéder à la page http://narcannasalsprayresources.ca, On y trouve des ressources qui aideront les pharmaciens à bien informer leurs clients.

Cliquez sur « Retour » pour retourner à www.narcannasalspray.ca.




Retour Continuer

Vous etes sur le point de quitter Narcannasalspray.ca.

Click « continuer » pour accéder à la page http://www.narcannasalspraytraining.ca/fr/registration-page-french/. Vous pourrez vous inscrire à des formations pour en apprendre plus sur la crise croissante des opioïdes et sur l’utilisation du vaporisateur nasal NARCANMC

Cliquez sur « Retour » pour retourner à www.narcannasalspray.ca.




Retour Continuer